Mopatraque

Mopatraque

 

Des corps nus, vieillis et cassés.

Une vie volée, l’injuste maladie.

Le tic tac de la mort, la puanteur de la moisissure.

L’amour, l’homme, la peau.

Caresse d’un mot, seul réconfort.

Sophie est infirmière libérale. Elle sillonne à bicyclette les rues de la Croix-Rousse.

Après une longue journée de travail, de soins à des personnes en difficulté avec leur corps, elle éprouve le besoin d’écrire, de préférence ce qui lui chante, en écartant toute injonction, toute prescription, toute comparaison.

L’amour des mots, à la rencontre des maux.

 

 

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

 

saliha Kaouci |
Dyonisosart |
Lahierokarantine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Incarnatus
| Tracesecritesdunquidam
| Learohardleana