Poesisophie

La patate

Classé dans : Non classé — 23 février, 2017 @ 10:11

Elle est assise.

Une chaise en bois.

Les coudes symétriques.

L’économe au creux de sa main,

Elle épluche la patate.

Papier sulfurisé

Classé dans : Non classé — 23 février, 2017 @ 10:02

L’encre en aluminium

Sur le plancher granuleux,

Dégouline et s’accroche.

La langue pendante

Aux allures de canaille,

Elle entend le clocher

Lui rappeler son sort.

Ascenseur

Classé dans : Non classé — 23 février, 2017 @ 9:52

Devant. J’appuie.

J’attends.

Là. Enfin.

Il me tend les bras, j’accepte.

Tout se referme.

Il me happe.

Impuissance.

Je me laisse faire, encore.

Et stop.

Je sors.

Défilé

Classé dans : Non classé — 23 février, 2017 @ 9:26

Rouge. Un verre par terre.

Et l’alouette bat des ailes.

L’enfant debout sur sa selle,

La bouche ouverte, le cœur en l’air.

 

La batte bloque le chemin.

Des gens hurlent le cœur amer.

Tout le monde a faim.

Le chien oui, mais il coûte cher.

 

Autant abattre ce rouge gorge.

Des sueurs de couleurs sur le divan,

Sous le tablier un grain d’orge.

Le forgeron vante les vertues d’antan.

Main d’ombre

Classé dans : Non classé — 23 février, 2017 @ 9:15

Cinq, partagé en deux.

Le tout divisé en quatre phalanges

 

Epaisseur

Classé dans : Non classé — 23 février, 2017 @ 9:11

Vaquant.

Un souffle. Miroitant.

Au delà du dedans, une pie grince.

La moto passe.

Le temps se déguise.

Ma vertèbre me rappelle.

Je continue à respirer.

La porte s’ouvre.

Elle s’éloigne. Les enfants au loin.

A droite, à gauche.

Le frigo s’agite, la chaise tremble.

Pourtant rien ne bouge.

Il faut que j’y aille.

 

saliha Kaouci |
Dyonisosart |
Lahierokarantine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Incarnatus
| Tracesecritesdunquidam
| Learohardleana